Blog

La montre à gousset par Jeanne Devillé

La montre à gousset

Ce qui retient réellement mon attention, ce sont ses yeux. D’un vert émeraude. Farouches, ardents. Ils me troublent. La douleur. Elle vrille mon crâne. J’ai dû me cogner vraiment fort. Je ne me souviens pas de ce qu’il s’est passé, ni comment j’ai atterri ici. Je suis dans un lit blanc immaculé, assorti à la chambre autour de moi. Des fils me lient à des machines. Une simple table de chevet sur laquelle sont posés un verre d’eau, un pot de fleurs et du lilas, blanc lui aussi. Il n’y a que le fauteuil bleu en tissu posé à côté … En lire plus

Les racines de la douleur par Jeanne Devillé

Les racines de la douleur

Maintenant, la sueur coule aussi sur son visage, je me crispe encore un peu plus. Au moment de tourner dans cette ruelle, tout à l’heure, j’aurais dû suivre mon instinct et aller tout droit. Je sentais bien que cela allait mal finir. Mais maintenant, il est trop tard. Je suis prise au piège. La lumière m’aveugle et j’ai chaud quand, subitement, l’homme se penche sur moi. Il a mis un masque et des gants en latex. C’est donc cela le « clac » que je viens d’entendre. Il a fait claquer les gants sur ses poignets en les enfilant. C’est fou comme … En lire plus